Notre action | L'Association | News | Rwanda | Bulletin d'adhésion | Les Gorilles | Découverte | Liens | Contact
Découverte

La découverte du gorille de montagne est attribuée au capitaine Oscar Von Beringe, un officier Allemand qui a réalisé quelques expéditions dans la région des Virunga. De 1902, date de sa découverte, à 1925, le gorille de montagne a fait l'objet d'une chasse intense dont le principal intérêt était la saisie de spécimens à des fins scientifiques. En 1926, Carl Akeley est le premier biologiste à s'intéresser aux moeurs de ce grand singe. Il fut tellement impressionné par le gorille et la beauté des montagnes qu'il insista auprès du roi Albert 1er de Belgique pour que soit créée une réserve permanente. Akeley mourra quelques temps plus tard de Malaria. Il est enterré au pied du mont Mikéno, dans le massif des Virunga.

La fin des années cinquante marque le début d'études comportementales. C'est Georges Schaller qui produira la monographie la plus détaillée de l'époque, au terme d'une année passée à habituer plusieurs familles de gorilles sauvages. Schaller a pu, non seulement jeter les bases de l'éthologie et de l'écologie du gorille, mais il a surtout pu prouver au monde scientifique que cet animal était intelligent et étonnamment doux. Il pouvait être approché et étudié.

Sous l'égide de Louis Leakey, le célèbre paléontologue, Diane Fossey démarre en 1967 une étude à long terme sur le comportement du gorille de montagne. Pendant près de dix-huit années, Diane Fossey va suivre plusieurs familles à travers leurs pérégrinations, leur généalogie, parfois leur éclatement. Dès le début de son étude, elle est confrontée aux braconniers qui écument la forêt, mais aussi aux bergers et à leurs troupeaux. Diane Fossey découvre l'urgence de la situation. Sous son impulsion, des patrouilles anti-braconnage voient le jour. Des organismes internationaux de conservation se mobilisent pour créer dès 1979, le Projet Gorilles de Montagne (PGM), fruit de la collaboration entre plusieurs O.N.G et l'Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux (O.R.T.P.N.). Le P.G.M devient plus tard le P.I.C.G. (Programme International pour le Conservation des Gorilles).

 

Chronologie

1861 : Speke et Grant, explorateurs britaniques découvrent la chaîne des volcans « Virunga » que Speke nomme « montagnes Munbiras ».

1902 : Oscar Von Beringe, capitaine Allemand, est le premier européen à observer les gorilles de montagne sur le volcan Sabinyo lesquels sont nommés « gorilla gorilla Berengei » par Katschie en 1903.

1925 : Carl Akeley, naturaliste Américain lit dans le regard d'un gorille mourant, la conviction qu'il faut cesser le massacre. Il persuade sa Majesté Albert, roi des Belges, de créer le Parc National Albert, premier parc national d'Afrique dont la vocation première est la protection des gorilles. Les limites en sont élargies en 1929.

1959 : Le Dr. Georges Schaller, zoologue Américain, entreprend une étude de base sur les gorilles de montagne du parc national Albert (PNA) au Zaïre qu'il poursuite en 1960.

1960 : Après l'indépendance du Zaïre, le P.N.A. Se divise en deux parties. Celle située au Rwanda prend le nom de Parc National des Volcans (P.N.V.). En 1974, la partie Zaïroise prend le nom de Parc National des Virunga (PN vi).

1967 : L'Américaine Diane Fossey commence la première étude à long terme sur les gorilles sauvages. Elle réussit à habituer les gorilles à la présence humaine.

1973 : L'Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux (O.R.T.P.N.) est créé par une ordonnance-loi donnant au Rwanda de nouvelles lois sur le parc national, la chasse et le tourisme.

1979 : Le projet gorilles de montagne (PGM) est agréé suite à une convention entre le gouvernement Rwandais et un consortium formé par plusieurs organismes privés s'intéressant à la conservation de la nature (AWF – WWF – FFPS) avec trois programmes prioritaires :

  • Protection de la faune et de la flore du parc
  • Création d'un « tourisme gorilles »
  • Programme de sensibilisation des populations locales

1985 : Le 27 décembre, Diane Fossey est assassinée à la machette dans sa cabane du centre de recherche de Karisoke. Sa mort reste un mystère. Elle repose à Karisoke, près du cimetière des gorilles.

1986 : En Janvier, Fabrice Martinez fonde l'Association Gorilla dans le but de récolter les fonds nécessaires au financement de programmes pour la conservation du gorille de montagne (plusieurs séjours au Rwanda et à Karisoke - soutien aux activités anti-braconnage...).

1991 : Début des troubles civils opposant les Hutu aux Tutsi.

1992 : Mrithi, dos argenté chef du Groupe 13 est tué à l'aube, à l'arme de guerre. Fabrice Martinez et un photographe de l'Agence Bios, seuls occidentaux présents dans le Parc des Volcans, en séjour à Karisoke, se rendent sur les lieux du drame.

1992 – 1994 : Génocide Rwandais. Suspension du tourisme gorilles. Impossibilité de se rendre dans le parc des volcans. Fermeture du centre de recherche de Karisoke et destructions successives. Assassinat de plusieurs gardes du parc (une douzaine). 18 à 22 gorilles de montagne abattus.

1999 : Mars. Huit touristes occidentaux venus visiter les gorilles sont tués à la machette dans la partie ougandaise du parc. En Juin, réouverture du parc national des volcans annoncé par l'ORTPN. Afflux progressif des touristes avec visite de la tombe de Diane Fossey. Fermeture définitive du centre de recherche de Karisoke aux scientifiques.

2004 : Signature d'un memorandum de collaboration entre l'ORTPN et Gorilla. Le Rwanda reconnaît que l'association Gorilla a une longue expérience dans la mobilisation des ressources destinées à appuyer des initiatives de conservation des gorilles de montagne et de leur habitat et ce, depuis 1986.


 


Association Française pour la Protection des Gorilles et autres Primates.
Président fondateur : Fabrice MARTINEZ
Association GORILLA - B.P. 131 - 26702 PIERRELATTE CEDEX
Tél. 06 86 96 51 57 - www.gorilla.fr - contact@gorilla.fr

Avec l'aimable collaboration du GROUPE GAMMA